À propos

Picbois Productions est une entreprise indépendante de production fondée en août 2010 par Karine Dubois. Son mandat est d’initier, de produire et de diffuser des créations artistiques qui proposent une réflexion sur des réalités sociales ou culturelles.

Productrice

Karine
Dubois

Productrice et fondatrice de la compagnie Picbois Productions, Karine Dubois produit des oeuvres à portée sociale s’adressant à un large public. Fonceuse et polyvalente, ses productions sont remarquées pour la sensibilité de leur approche ainsi que pour leur qualité visuelle. Diplômée en journalisme et en science politique, elle produit depuis près de 10 ans des projets qui se démarquent tant au niveau local qu’international. Habile autant les nouvelles plateformes numériques que la diffusion en salles ou à la télévision, elle aime travailler étroitement avec ses réalisateurs(trices) et les amener à se dépasser dans des projets au contenu fort. Convaincue que le documentaire doit être diffusé à grande échelle, elle prend des moyens audacieux de faire rayonner les projets de la boîte. Entrepreneure dynamique, elle s’implique également dans sa communauté et sur de nombreux conseils d’administration.

Réalisatrice

Catherine
Proulx

Catherine Proulx signe en 2008 son premier documentaire avec Un trou dans le temps où elle brosse un portrait de la vie en milieu carcéral à partir de témoignages de détenus purgeant de longues sentences. Son film obtient deux nominations au gala des prix Gémeaux dans les catégories « meilleur documentaire société » et « meilleur scénario », en plus d’être sélectionné parmi les « Coups de cœur RIDM ». Elle a aussi écrit et réalisé le moyen métrage documentaire Le dernier cabaret, en plus de signer la mini-série documentaire Justice, qui dresse un portrait percutant de la justice, telle que vécue par trois « archétypes » du système judiciaire : un jeune contrevenant, une victime d’acte criminel et un ex-détenu. En 2016, Catherine a co-scénarisé et réalisé la deuxième saison de la série documentaire De Garde 24/7.

Catherine est détentrice d’un baccalauréat de l’Université du Québec à Montréal en Communication, profil journalisme et d’un diplôme de Lʼinstitut national de lʼimage et du son [L’inis] en réalisation documentaire.

Réalisateur

Khoa

Né au Viet-Nam, Khoa Lê vit et travaille à Montréal. Vidéaste, artiste multidisciplinaire et cinéaste, Khoa Lê détient un baccalauréat en réalisation cinématographique de lʼUniversité du Québec à Montréal [UQAM] et une formation spécialisée en production cinématographique de Lʼinstitut national de lʼimage et du son [L’inis]. Il signe plusieurs films, et participe à plusieurs projets performatifs. Lê explore les thématiques de lʼidentité, de lʼhybridation et de la mémoire à travers plusieurs genres cinématographiques.

Il a récemment signé le long métrage documentaire BÀ NỘI (grand-maman), lauréat des prix du pluralisme de la Fondation InSpirit à Hot Docs et du « meilleur Eepoir Québec/Canada » aux RIDM. En plus de quelques courts-métrages, il a réalisé le moyen métrage Je m’appelle Denis Gagnon (2010), distribué par Les films du 3 mars.

Réalisatrice

Catherine
Therrien

Catherine Therrien est la scénariste et ­réalisatrice du webdocumentaire Le bruit des mots, portant sur l’impact du slam et de la poésie chez de jeunes adolescents d’une école secondaire de Montréal. Premier webdocumentaire d’auteur diffusé sur Radio­Canada.ca, l’oeuvre a remporté un prix Gémeau en 2012 en plus d’être primé et présenté en festival à travers le monde. Elle a aussi participé à titre de vidéo journaliste à la Course Évasion autour du monde. Pendant 3 mois, elle a suivi les participants de la Course, captant les coulisses de leur aventure et les images des neuf pays de leur itinéraire.

Pour la télé, elle a réalisé Génération Inc., une magazine documentaire sur les entrepreneurs québécois, et elle a aussi signé Lourd, une série jeunesse sur VRAK. Elle a réalisé quelques court­métrages [Jérémie n’a plus de batteries, Champlain, Obaska, Encore Fiancés] et est présentement en écriture de son premier long-métrage de fiction, Fred a faim, avec Caramel Films. 

Réalisatrice

Marie-Pierre
Chazel

Passionnée par les enjeux sociaux et fascinée par l’expérience humaine, Marie-Pierre a d’abord œuvré en développement international, principalement en Afrique de l’Ouest. Son besoin de comprendre, son amour des mots, des idées, des images et son envie de raconter des histoires la pousse ensuite vers le documentaire et le journalisme. Depuis 2008, elle collabore à titre de recherchiste, scénariste, rédactrice, conceptrice, ou réalisatrice sur de projets documentaires – cinéma, web, télé, radio – ou imprimés. Elle tente de le faire avec empathie, sincérité et un regard singulier. Les questions de société sont son principal terrain d’exploration.

En 2015, elle collabore au scénario du docufiction en réalité virtuelle Le photographe inconnu, coproduit par Turbulent et l’ONF et réalise la série documentaire Images de la Première Guerre Mondiale qui accompagne l’expérience. Elle travaille actuellement sur le documentaire L’exil du retour qui trace le portrait de missionnaires québécois qui rentrent définitivement au Québec après avoir vécu toute leur vie en Haïti.

Réalisatrice

Éléonore
Goldberg

Éléonore Goldberg est une cinéaste, animatrice et bédéiste franco-canadienne. Née en France, elle passe une partie de son enfance au Zaïre et au Congo-Brazzaville. Elle est détentrice d’un baccalauréat en cinéma d’animation et d’une maîtrise en beaux-arts de l’Université Concordia. Éléonore publie ses planches dessinées dans des recueils collectifs et présente ses courts-métrages animés dans de nombreux festivals internationaux.

Produit en 2013, son court-métrage animé Errance est sélectionné aux prix Jutra, puis reçoit le prix spécial du jury en animation au Cinema on the Bayou Film Festival [2015]. En tant qu’animatrice, Éléonore collabore à plusieurs projets cinématographiques, dont La muse errante [2014], de Tamas Wormser, L’origine des espèces [2016], de Dominic Goyer, et Wall [2017], de Cam Christiansen. Elle a aussi réalisé l’illustration de La demoiselle en blanc, roman graphique publié en 2016 par les Éditions Mécanique Générale. Éléonore enseigne également le dessin au Centre des arts visuels de Montréal. Sa plus récente réalisation, Mon yiddish papi [ONF/Picbois Productions], est un film d’animation à l’encre sur papier qui explore les thèmes du deuil, du devoir de mémoire et de la filiation.

Réalisatrice

Vali
Fugulin

Que ce soit sur les plateformes numériques, à la télévision ou au cinéma, Vali Fugulin possède une expérience de plus de 20 ans en réalisation, en coordination et en production indépendante, oeuvrant à la fois du côté créatif et organisationnel. C’est en tant que créatrice en résidence à l’ONF qu’elle a créé le jeu vidéo J’aime les patates qui s’est mérité le « Best Social Casual Game » aux Canadian Video Game Awards 2015 et le Grand Prix Numix 2016. Elle y a aussi co-réalisé le webdocumentaire Toi, moi et la Charte, gagnant du prix NUMIX pour la « meilleure production interactive originale documentaire » en 2014. Au fil des ans, elle a œuvré à de nombreuses séries et films documentaires primés qui ont été diffusés sur les chaînes RDI, Radio-Canada, ARTV et CBC.

Ces dernières années, elle a collaboré à plusieurs œuvres interactives, notamment pour le compte de l’ONF, ainsi que sur Justice – L’expérience, récipiendaire du prix Gémeaux « meilleure production numérique pour une série documentaire » en 2016. Tout récemment, à titre de productrice partenaire, elle a développé la plateforme numérique toutgarni.com en collaboration avec Les Éditions de la Pastèque et Dpt.

Réalisateur

Paul
Tom

Paul Tom est un cinéaste spécialisé en cinéma d’animation et documentaire. Il est également monteur professionnel, concepteur de vidéos d’expositions muséales et formateur dans des projets de médiation culturelle dans diverses communautés. Né de parents cambodgiens dans un camp de réfugiés en Thaïlande, il longuement abordé les thèmes de la construction de l’identité, des relations familiales ainsi que de l’exploration du silence comme moyen de communication. Ses courts-métrages ont été sélectionnés dans une quarantaine de festivals à travers le monde.

Réalisatrice

Sabrina
Hammoum

Ancienne étudiante en télévision à l’UQAM, Sabrina Hammoum a poursuivi ses études en géographie internationale et en histoire. L’envol des Aigles, récipiendaire de deux prix Gémeaux, est son premier moyen-métrage documentaire. Le film porte sur une initiative locale afin de contrer le décrochage scolaire et la criminalité auprès des jeunes issus de l’arrondissement Sud-Ouest de Montréal. Elle a également signé un second documentaire, Ma maison bleue, portant sur un organisme de Montréal qui vient en aide aux femmes enceintes et aux familles en situation de vulnérabilité. Enfin, elle vient tout juste de présenter son troisième documentaire Koriass, Revenir de loin, portant sur le parcours du rappeur. Les trois films ont été diffusés sur la chaîne TV5 Canada. Depuis six ans, elle agit à titre de réalisatrice à l’autopromotion pour Bell Media, anciennement Les Chaînes télé Astral.