Éléonore Goldberg, cinéaste d'encre et de papier - Article du quotidien "Qui fait quoi"

Extrait du film « Mon Yiddish Papi »
Écrit par Justine Baillargeon 

C'est en assistant à une exposition de William Kentridge, le grand animateur d'Afrique de Sud, qu'Éléonore Goldberg a eu le déclic. «En voyant cette exposition, j'ai réalisé qu'on pouvait faire un type d'animation différent de ce que j'avais l'habitude de voir dans les dessins animés», raconte-t-elle en entrevue. Son style, qui touche une technique plus traditionnelle en deux dimensions, est aujourd'hui bien défini. Qui fait Quoi s'est entretenu avec la dessinatrice, animatrice et artiste visuelle d'origine française, installée à Montréal depuis ses 19 ans. 

Après son baccalauréat en cinéma d'animation à l'Université Concordia, elle a complété en 2013 une maîtrise en Beaux-Arts, option Film Production, toujours au sein de cette même institution académique. C'est à travers ce cursus qu'elle a réalisé le court métrage «Errance», qui a connu un parcours festivalier impressionnant en plus d'une nomination aux Jutra en 2014. 

L'esthétisme recherché par Éléonore Goldberg requiert peu d'utilisation de l'ordinateur, ce dernier n'étant nécessaire que pour le montage et la numérisation. Elle dessine généralement avec de l'encre appliquée sur du papier avec un pinceau ou une plume. Il lui arrive de mélanger à ses oeuvres de la gouache ou de l'aquarelle. 

Une fois ses images complétées, elle les photographie ou utilise un scanneur pour les enregistrer numériquement. Au montage, elle sélectionne huit dessins pour chaque seconde, qui seront photographiés trois fois pour un total de 24 images par seconde. «J'aime beaucoup cette technique parce que ça donne un rythme un peu plus lent», précise-t-elle. 

Collaborations diversifiées 
Récemment, l'art de la jeune animatrice a énormément contribué au premier long métrage du réalisateur québécois Dominic Goyer. Cinq minutes d'animation, créées en huit mois de travail, occupent une place importante dans le scénario de son film «À l'origine des espèces». 

Éléonore Goldberg n'en était pas à sa première collaboration avec des cinéastes. Elle a collaboré au long métrage d'animation «Wall» qui traite entre autres du mur qui s'élève entre Israël et la Palestine. Le film, réalisé par Cam Christiansen, est toujours en création. La dessinatrice signe aussi la séquence d'ouverture du documentaire «La muse errante» de Tamas Wormser en plus d'avoir collaboré à un hommage dédié à Micheline Lanctôt et réalisé par Jean-Philippe Duval en 2014. 

«Pour l'instant, dit-elle, j'ai beaucoup de chance. Ces personnes sont venues vers moi parce qu'elles aiment mon style et qu'elles m'ont demandé de dessiner comme je le fais normalement. Elles voulaient ce look d'encre, libre et parfois éclaté.» 

En plus de son travail d'animatrice, elle se consacre aussi à la création de bandes dessinées, une passion qu'elle possède depuis une dizaine d'années, avant même que le film animé entre dans sa vie. D'ailleurs, elle vient tout juste de publier «La demoiselle en blanc», un projet qu'elle a commencé à illustrer en 2013. La bande dessinée est l'adaptation de la pièce portant le même titre du dramaturge Dominick Parenteau-Lebeuf. 

Éléonore Goldberg développe actuellement un projet de court métrage intitulé «Mon Yiddish Papi» produit par Karine Dubois de Picbois Productions et Julie Roy de l'ONF. Le travail d'animation, commencé en février 2015, sera terminé à la fin de l'année 2016 pour une sortie prévue en 2017. D'une durée approximative de sept minutes, le court métrage est en partie biographique. 

«Il parle d'une promesse que j'ai faite à mon grand-père avant de quitter la France pour Montréal, lorsqu'il était encore vivant. Un jour il m'a demandé de raconter ses aventures durant la guerre, de dessiner son histoire. Il était juif résistant et il avait échappé plusieurs fois à des arrestations par la Gestapo.» 

Tout comme «Errance», ce sera Olivier Girouard à la conception sonore. La comédienne et dramaturge Évelyne de la Chenelière collabore à l'écriture et prêtera sa voix à la narration. Éléonore Goldberg est actuellement au Maroc, dans le cadre du Festival international de cinéma d'animation de Meknès, où elle bénéficie d'une résidence de création.


Justice la série et le webdocumentaire Justice - L'expérience sont maintenant en ligne!

Depuis le 29 février dernier, la mini-série documentaire en trois épisodes Justice, réalisée par Catherine Proulx, est diffusée sur les ondes de Télé-Québec.
En parallèle, l'expérience immersive Justice, un webdocumentaire construit autour de faces-à-faces intimistes, interactifs et improbables avec des personnes qui ont expérimenté le système de justice de l’intérieur, a été lancée sur la plateforme web de Télé-Québec.

Le premier épisode, Victimes d'actes criminels, dévoile au grand jour le combat qui se joue souvent après que le verdict soit tombé, quand on croit que «justice a été rendue». Une incursion déstabilisante aux côtés des victimes qui luttent pour reprendre le pouvoir sur leur vie.
Le deuxième épisode, Ex-détenus, aborde l’épineux sujet de la réinsertion sociale aux côtés de Michel qui partage avec franchise et vulnérabilité chaque moment de sa réinsertion en montagnes russes, après 30 ans d’incarcération.
Le troisième et dernier épisode, Jeunes contrevenants, propose une incursion saisissante dans l’univers de la détention pour adolescents. Un plongeon dans le quotidien des intervenants qui croient à la réhabilitation des jeunes les plus actifs criminellement à Montréal.

Pour visionner les trois épisodes de la mini-série, rendez-vous sur la zone vidéo de Télé-Québec.

Picbois Productions offre un stage en stratégie de promotion documentaire!








Vous avez envie de travailler en documentaire mais vous ne savez pas par où commencer? Vous aimez les stratégies médiatiques et les réseaux sociaux?
Dans le cadre de la production d'une mini-série documentaire (diffusée à l'hiver 2016), Picbois Productions cherche un ou une stagiaire adjoint(e) à la promotion, afin d’appuyer les efforts de l’équipe en préparation de l’offensive médiatique.
À raison d'environ 16h/semaine, l'adjoint(e) à la promotion épaulera l'équipe dans la conception de la stratégie de diffusion, la production des éléments promotionnels, la préparation des présentations chez les partenaires, les relations de presse et l'offensive sur les réseaux sociaux.

Picbois Productions cherche une personne débrouillarde avec le sens de l'initiative et un français impeccable à l'écrit et à l'oral. Un intérêt marqué pour le documentaire est primordial! Bien noter que ce stage est non-rémunéré et débuterait dès le 1er décembre 2015.

Merci d'envoyer un CV et une lettre d'intention adressée à la productrice Karine Dubois à l'adresse info@picbois.com

Lancement du webdocumentaire VOISINS















VOISINS, c’est un quartier, des portraits, des projets. Découvrez sous peu le webdocumentaire sur ce quartier en plein processus de revitalisation urbaine intégrée. Ce site interactif sur lequel Picbois travaille depuis plus d'un an sera très prochainement en ligne!
Vous pourrez y découvrir les portraits de Maya, Kader, Issa et Françoise et Raymond, et découvrir les projets en lien avec la revitalisation urbaine de Chameran, quartier en pleine évolution!
Pour en savoir plus, consultez la page VOISINS.

BÀ NỘI (grand-maman) en salles dès le 31 janvier 2014


Dès le vendredi 31 janvier prochain, BÀ NỘI (grand-maman), sera en salles à Montréal et Québec! 


PROJECTIONS À VENIR : 

Dès le 31 janvier 2014, 19h30 (salle Fellini)

6 février 2014 - 19h00 VO avec s-t en anglais 

Québec - Le Clap 
31 janvier au 6 février 2014 

18 février 2014 - 19h30 

25 mars 2014 - En présence du cinéaste 

25 mars 2014 

Saint-Jean-de-Matha - Ciné Blabla 
30 avril 2014

Projections-conférences du film Un trou dans le temps


Plus de 50 établissements québécois ont déjà fait l'acquisition du documentaire Un trou dans le temps!

Deux anciens détenus présents dans le film, Léo Simard et Michel Brisson, sont disponibles pour parler de leur expérience dans les centres jeunesse et les écoles. 

Afin de vous procurer une copie institutionnelle d'Un trou dans le temps ou encore pour vous informer des modalités pour inviter un conférencier dans votre établissement, veuillez écrire à untroudansletemps@gmail.com!

Retour sur la première québécoise de BÀ NỘI (grand-maman)!

© Mimi Zhou 2013 (RIDM)

          
























La première de BÀ NỘI (grand-maman) en sol québécois a eu lieu le 15 novembre dernier aux Rencontres Internationales du Documentaire de Montréal (RIDM) devant salle comble, suivie d'une deuxième projection le 18 novembre, aussi présentée à guichet fermé.

La soirée Le réveillon de BÀ NỘI, après la première, a été un grand succès avec des performances de FOXTROTT (qui a aussi composé une partie de la bande sonore du film) et de DJ Van, ainsi qu'une danse du lion traditionnelle. Merci à tous ceux qui ont participé à la soirée et rendez-vous à la Première en salles le 31 janvier prochain, juste à temps pour le Nouvel An vietnamien...!